Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Frank Giordino

Frank Giordino

Fils de Giambatista et de Deborah Giordino, baptisé Francesco à sa naissance, il américanise son prénom dès son entrée au prestigieux Boston Collège, où il a William Sheridan pour condisciple. Il obtient ensuite son doctorat en Droit à Harvard et, plus intéressé par les rênes du pouvoir que par le monde des affaires, entre au cabinet du procureur de l’Etat de New York.

C’est à cette époque que sa sœur Carla s’enfuit de chez elle pour épouser Sean Mullway et que, Frank la tue accidentellement en menaçant Sean de son pistolet. Ce qui est certain, c’est que, devenu premier adjoint du procureur, il va s’acharner sur Mullway dont la fuite prouve la culpabilité aux yeux des instances judiciaires. Poursuivant sa carrière en profitant pleinement des appuis de son père et de ses amis, il devient à 38 ans le plus jeune procureur de l’histoire de l’Etat. Mais lorsque douze ans plus tard, William Sheridan, devenu président, lui propose le portefeuille d’attorney général (ministre de la Justice), il refuse, préférant rester dans l’ombre et accepter le poste vacant de directeur des Opérations à la CIA. Après l’assassinat de Sheridan, il soutient activement la campagne de son frère Wally, lequel, après son élection, lui offre la succession de l’amiral Heideger au contre espionnage avant de le nommer à la tête de la très puissante National Security Agency, fonction qu’il occupe toujours actuellement.

Frank Giordino conserve, tout au long de son parcours, des liens avec la Mafia, et notamment avec son cousin Carlo qui a succédé à son frère Michelangelo aux commandes de la “famille” Giordino. La présence d’un membre d’une des plus puissantes familles mafieuses des Etats-Unis à la tête d’un instrument de décision tel que la NSA indique à suffisance la dérive dans laquelle les Etats-Unis, essentiellement voué aux vertus du pouvoir et de l’argent, se laisse parfois entraîner. Frank Giordino, dans ses messages à destination de ses principaux agents, utilise comme noms de code ceux des dieux du panthéon de la mythologie romaine: Jupiter (lui-même, bien sûr), Mercure, Vénus, Apollon, etc... S’il n’y avait pas là un symptôme évident de mégalomanie, ce serait presque naïvement enfantin.

Après le démantèlement de la conjuration des XX, Giordino devient rapidement l’ennemi numéro un de XIII. Il le pourchasse sans relâche, n’hésitant pas à lancer Irina, sa tueuse la plus féroce, à ses trousses. Son intention est de faire porter le chapeau à XIII pour l’assassinat du résident Sheridan lors de son procès télévisé. Il essaie également de voler le trésor de Montecristo.

Les révélations de Ron Finkelstein, Warren Glass, Danny Finkelstein et Jessica Martin le confondent dans l’affaire du président Sheridan. Il s’en sort grâce à son rang et aux menaces qu’il fait plané sur la tête des jurés. Il est finalement abattu par un tireur embusqué (sans doute Jessica Martin) à sa sortie du tribunal, emportant avec lui les dernières bribes d’un complot qui a fait trembler l’Amérique.

Commenter cet article

windows8transfer.com 03/04/2014 11:49

I had heard a lot about Frank Giordino and searched all over the internet to find an article on it. I accidentally came across this article and I found it to be helpful. Thanks a lot for this wonderful article.